Apocalypse


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

 

 Le début d'un voyage

Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Valentine
Maître démoniaque
Vincent Valentine

Nombre de messages : 70
Localisation : Oscille entre ici et là bas
Emploi : Antiquaire
Race : Démon originel
Date d'inscription : 11/01/2005


Niveau:
Le début d'un voyage Left_bar_bleue30/30Le début d'un voyage Empty_bar_bleue  (30/30)

Le début d'un voyage Empty
MessageSujet: Le début d'un voyage   Le début d'un voyage Icon_minitimeLun 21 Aoû - 16:36

Vincent s’ennuyant ferme sur son Trône, à entendre des réclamation toute la journée, pensa qu’il était temps pour lui de faire un tour sur Terre. Il laissa donc les quelques Démons qui avait des choses à lui dire, et partit vers la porte. Vêtu de noir, une chemise ouverte laissant apparaître son t-Shirt, et un pantalon retenu par une ceinture. Il avait aussi grand sac Kaki. Son portefeuille était entre ses omoplates, retenu par de fines lanières de cuirs, qui retiennent aussi ses deux pistolets qui sont eux au niveau de ses reins. Sa chemise ouverte permettait qu’avec un peut de vent, ses armes ne puissent être décelé à vue d’œil.

Ainsi paré il partit donc vers le troisième royaume pensant que durant son voyage il pourrait acheter une voiture, c’est pourquoi il avait prit beaucoup d’argent avec lui. Il savait que l’autre coté de la porte se trouvait maintenant au somment d’une chaîne montagneuse, où il faisait très froid, et où l’oxygène pouvait manqué. Pour combattre le froid Vincent avait sa technique à lui, avec son contrôle sur le feu il entourait son corps de chaleur, cette dernière ne brûlait rien, et réchauffait doucement son corps.

Arrivé de l’autre coté, il vérifia que personne ne se trouvait dans le coin, la porte haute de deux mètre ne pouvait être vue de loin, mais avec les humains on se sait jamais se qu’ils font. Il entama sa descente, marchant de bon train vers un monastère oublié haut dans la montagne.

Se monastère était un refuge pour les Fils de Sang qui n’avait plus la force de l’age. Certain démon caché sous les traits de moine s’occupaient d’eux, cela leur permettant de s’entraîner à la Guérison, et lorsque l’un des vieux partisans demande à mourir les Démons s’exécute et absorbe le peu de vie restante. Tel est la récompense au serviteur, une fin de vie loin des soucis, et une mort sans douleur. Vincent s’arrêta quelques heures pour voir ses fidèles, aider autant qu’il le pouvait et se restauré, il voulait mangé un peut. Il savait que la suite du voyage serait dure, il emporta quelques provisions, et continua sa descente du toit du monde.

Ce chemin était long mais Vincent en connaissait tout les recoins. Cela lui permit d’éviter de se perdre. Une fois arrivée au pied de cette chaîne montagneuse. Il se dirigea vers la frontière Russe. Dans se monde Vincent était un jeune Antiquaire Russe. Il retournait donc dans la patrie mère avant d’aller acheter ce qu’il était venu chercher. C’était la première fois qu’il se faisait des papiers, car il le savait une fois que l’on fait une carte d’identité, un passeport, un permis, on est fiché à vie. Sentant que c’était durant ses années que tout ce déciderait il se fit faire des papiers avec l’aide des membres des Fils de Sang.

Son premier problème de voyage fut la frontière, il voulait passer sans trop attirer l’attention mais se fut sans compter les officier des douanes trop zélés. Il eu droit à un contrôle d’indenté complète, car les gardes pensaient qu’il voulait entré en Russie en tant qu’immigré. Vincent eu donc droit à une fouille corporelle, devant l’effectif réduit, personne ne voulant de se travail, ce fut une jeune femme qui du l’effectuer. Elle avait des cheveux bruns, lisses, coupés pour ne pas dépasser la nuque mise à part deux mèches devant qui lui descendait jusqu'à la clavicule. Elle était fine et ne devait pas dépasser le mètre soixante dix. Elle fit donc bien sont travail passant ses mains sur les bras du Maître, puis sur les coté, le long des jambes à l’extérieur, puis en remontant à l’intérieur. Elle s’arrêta soudain à vingt bons centimètres de la ceinture de Vincent. Elle était à genoux et replia sa main vers son visage, qui lui prenait quelques couleurs au niveau des joues. Puis la fouille effectuée elle déclara qu’il n’avait aucune arme.

Durant l’interrogatoire Vincent sortit son portefeuille de l’endroit où il l’avait mit, et pu à la surprise des douaniers confirmés le fait qu’il était Russe. Il se demandait comment il avaient pu douté étant donnée que son accent lorsqu’il parlait en Russe était celui du Pays, le Russe étant une langue qu’il apprit en premier, et adorant se pays il s’entraîna pour en avoir l’accent.

Les officiers de douanes durent se faire pardonner vu leur erreur. Mais sentant quelque chose d’anormal dans le comportement de Vincent ils continuèrent l’interrogatoire, il faut dire que de croisé quelqu’un aussi peut vêtu au pied de la plus grande chaîne de montagne était louche. Ils remarquèrent enfin le sac Kaki, il l’ouvrir et découvrir qu’il était remplit de liasse de dollars, il y avait plus de deux million en petites coupures. La femme qui s’était chargée de la fouille le prit à part pour l’interroger sur cet argent. Elle en profita pour l’attacher à sa chaise. Chose étonnante Vincent posa en premier une question :


-pourriez vous me détacher que j’enlève mes deux pistolets de mon dos ?

La douanière fit des gros yeux, et exécutant sa demande elle desserra les liens. Vincent détacha ses armes de son dos et les posa sur la table. Il fut étonnant de voir l'agilité de ses bras pour se tordre et prendre les armes cachées dans son dos.L’interrogatoire prit un autre tournure, croyant avoir fait sa prise de l’année la femme ne voulut plus le lâché, beaucoup d’argent et deux pistolets, elle pensait qu’il étai un trafiquant qui avait vendu sa came en chine.

-dite moi donc comment vous avez réussit à entasser autant d’argent et pourquoi vous vous balader armé ?

-j’ai cette argent car je suis allez vendre à l’étranger des pièce de collection je suis Antiquaire et je possède un magasin à Londres. Quant aux Armes j’ai un permit de port d’armes dans mon porte feuille, qui se trouve a coté de vous.


La jeune recrue, elle ne devait pas avoir plus de vingt ans, vérifia les dire de Vincent et en ouvrant le porte feuille elle découvrit qu’il n’avait point mentit. Pourtant c’était trop louche pour qu’elle s’arrête ici.

-Dite moi alors ce que vous avez l’intention de faire avec cette argent et l’endroit où vous voulez vous rendre.

-Je voulait m’acheter une voiture en Amérique, et donc je me rendait chez moi pour chercher à mangé pour la route avant de partir vers la Bretagne pour un prendre un bateau, c’est plus long que l’avion mais bien mon cher.


Elle se sentait stupide tout ses dires se tenait mais pourquoi avait t’il cette argent en liquide. Sentant que la femme ne le croyait pas il proposa :

-si vous ne me croyez pas vous n’avez qu’un m’accompagné comme cela vous serez sure que je ne vous ment pas.

Cette demande paru étrange mais c’était la seule sortie de cette situation. Ne pouvant laisser Vincent attaché elle défit ses liens et le fit sortir. Pendant se temps elle alla parlé à son chef pour avoir l’autorisation de transporter le suspect. Vincent pendant se temps si dirigea vers la sortie, lorsqu’il fut arrivé à la porte et qu’il commença à l’ouvrir la douanière le rejoint, en disant se nommée Alessia, nom peut courant surtout en Russie du sud.

Ils prirent la voiture de fonction et partirent vers la frontière Russe, Vincent lui expliquant qu’il ne voulait point montrer sa chambre à une Dame. Elle prit donc le volant. De temps en temps ils durent s’arrêter pour se reposer, Vincent payait tout les repas, et hôtels, demandant toujours deux lits séparés. Elle aurait préféré deux chambre mais bon il payait tout, elle ne pu refuser.

Plus le voyage se faisait long plus elle pensait se rapproché de son suspect, qui n’avait fait aucune erreur depuis leur départ. Il se montrait même très poli et galant. Leurs discutions durant la route était variée ils parlait de tout et de rien comme si ils étaient deux amis, en vacances. Pourtant elle n’apprit presque rien de Vincent si ce n’est qu’il était orphelin. Après toute cette route ils arrivèrent enfin à la frontière entre la Russie et l’Allemagne, la douanière serait avec lui jusqu'à son arrivé en Bretagne.

_________________
La Damnation est Eternelle.

Le début d'un voyage Val5zu
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypsenow.phpbb9.com
 
Le début d'un voyage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse :: Royaume Terrestre :: Asie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser