Apocalypse


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans fil
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Edward Velerick

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward
Chef de l'Inquisition


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 23/08/2006


Niveau:
Edward Velerick Left_bar_bleue1/1Edward Velerick Empty_bar_bleue  (1/1)

Edward Velerick Empty
MessageSujet: Edward Velerick   Edward Velerick Icon_minitimeJeu 24 Aoû - 22:27

Nom, Prénom, origine du nom

Edward Velerick, Edward est le nom que portait son grand père qui était un très grand pilote de l’armée Française qui mourut au combat.

Race:

Humain

Description

Edward, à le bras gauche remplacé par un auto mail autrement dit, un bras mécanique. Il a les cheveux court châtain claire. Il mesure 1m85 et père 70 kilo, sa musculature est normale, non exagérée. Il tire sa force de sa tristesse, sa raison de vivre est la vengeance, il à un caractère bien trempé. Il est très redoutable avec son Katana il le maîtrise à présent pratiquement à la perfection, il réussit même à arrêter une balle avec sa lame. Il aime son entourage et veille sur les siens nuit et jours. Il se battra jusqu’à la mort s’il le faut pour arriver à ses fins.
Equipement

Il possède un Katana fournit par l’ange Alphonse, il n’est pas d’une taille réglementaire mais il peut être dissimulé facilement.Il possède aussi un Beretta, souvent munit d’un silencieux. Dans l’armurerie de sa maison, il possède une bonne trentaine d’arme dont il sait se servir.
Papier

Il possède le permis de chaque arme en possession ainsi qu’un permis voiture, moto, bateau ainsi que son brevet de pilotage.

Compétences avec niveau
/
Aptitudes en langues

Il parle couramment l’anglais, l’italien ainsi que le français, sa langue maternelle.

Histoire
Il était 8 huit heures du matin, Edward venait de se réveiller. Il était dans son lit et pensait à son père disparu il y a de ça déjà quelques années, il était médecin militaire. Il avait disparu lors d’une guerre dont Ed ne se souvenait plus. Il pensait aussi à sa mère qui elle n’avait pas disparu mais c’était tout comme, elle était astrophysicienne et depuis la mort de son époux, tout avait basculé. Elle noyait son chagrin dans le boulot. Elle travaillait tout le temps, de tôt le matin à tard le soir la plupart du temps, elle couchait au bureau. Ed ne la voyait qu’une fois tout les tremblements de terre. Il se leva et s’habilla. Il descendit les marches de la maisons familiale dont il était l’heureux propriétaire en l’absence de sa mère. Il arriva à la cuisine et fit chauffé de l’eau pour deux cafés. En effet, il y a un autre habitant dans la maison, son jeune frère de 16 ans qui ne tarda pas à descendre à son tour. Ils se dirent bonjour et s’assirent prendre leur petit déjeuner. Francis, le jeune frère, était bizarre ce jour là, il ne dit rien durant le petit déjeuner. D’habitude il racontait à son frère ses exploit de la veille, mais il n’en fit rien. Alors Ed essaya de lancer le sujet, mais Francis restait silencieux. Ed inquiet lui demanda ce qui se passait, mais il lui fit signe de se taire. Ce matin là, il était prévu qu’ils aillent faire un tour en ville, Ed fit la vaisselle et dit à son frère d’aller dans la voiture. Il ferma la porte de la maison, monta dans la voiture et démarra le moteur. Quelques dizaines de minutes plus tard, ils arrivèrent en ville. Ils devaient aller acheter quelques fringues et quelques livres pour des recherches que menait Francis. Une fois les fringues achetés, ils se dirigèrent vers un libraire. Sa librairie était spéciale, elle était pratiquement neuve mais semblait avoir des siècles d’ancienneté. Ils entrèrent. Francis connaisssait cet endroit pratiquement par cœur, mais Ed lui n’y était jamais entré auparavant. Ils arrivèrent devant une grande étagèrent qui semblait contenir, d’après l’étiquette du présentoir, des livres sur les créatures démoniaques. Ed intrigué demanda ce que cela signifiait à son frère cadet mais il ne lui répondit rien. Son frère menait des recherches sur des démons et il n’en savait rien. Francis pris deux livres, les paya et sortit du magasin, Ed sur ses talons.

Qu’est-ce que tu t’intéresse de telles idioties?
Ce ne ont pas des idiotie! Lui rétorqua Francis, c’était ses premières paroles de la journées.
Mais ce sont des tissus de connerie qu’invente certains gars et les retranscrivent.
Tu te trompes!
Mais soit rationnel!
Cela fait deux ans que j’étudie les démons et j’en ai appris beaucoup sur eux, et ça ne peut êtres des conneries.
Mais…


Un homme se dirigea vers Francis, il était grand et menu, des cheveux noir et la peu blanche. Il marchait rapidement il sortit une dague dont la lame était sinueuses, tranchantes des deux côtés,
et lui enfonça dans le cœur, et la retira. Francis avait le visage déformé par la douleur, il se tint la poitrine, ses genoux touchèrent d’abord terre puis son corps s’affaissa en arrière, ses yeux était pratiquement exorbité, le sang coulait à flot, Ed n’avait rien pu faire, il avait à peine eut le temps de remarquer la dague que son frère était déjà étalé par terre

FRANCIS! Hurla-t’il
Je ………sais……………tout
FRANCIS me lâche pas!!! FRANCIS! FRANCIS!
Revenir en haut Aller en bas
Edward
Chef de l'Inquisition


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 23/08/2006


Niveau:
Edward Velerick Left_bar_bleue1/1Edward Velerick Empty_bar_bleue  (1/1)

Edward Velerick Empty
MessageSujet: Re: Edward Velerick   Edward Velerick Icon_minitimeJeu 24 Aoû - 22:27

Il était mort. Ed regarda autour de lui mais ne revit pas le monsieur qui avait tué son frère.
Il entait son souffle se couper, sa gorge se serrer. Il ne pensait à rien, il ne pouvait plus bouger, il avait son frère dans ses bras. Une meute de personne se rassemblèrent autour de Ed et du corps inerte de son frère. A part quelques murmures qui traversait la foules, tout était silencieux jusqu’à ce que la sirène d’une ambulance suivit de celle des flics le déchira. Ed était couvert de sang, il savait que son frère était mort, mais il ne pouvait le réaliser, son monde était en train de s’écrouler, plus rien ne comptait à ses yeux. Son frère était sa seule raison de vivre, sa mort était trop douloureuse, il ne pouvait s’y résoudre, il ne pouvait pas le croire, il voulait que ce ne soit qu’un cauchemar et qu’il se réveille bientôt mais c’était réel. Un secouriste mis sa main sur le coup de Francis, il fit non de la tête. Un policier arriva vers le jeune homme et l’éloigna du cadavre. Il l’emmena un peu plus loin et lui posa deux trois questions sur le déroulement du meurtre. Il lui expliqua le déroulement avec le plus de précision possible. Mais tout était allé si vite. Il avait à peine eut le temps de voir l’assassin de son frère.
Le policier, qui se révéla être un inspecteur lui fit faire un portrait robot. Ils publièrent un avis de recherches partout en France. Ed fut raccompagné chez lui dans l’après midi, il n’avait pas eu le droit de voir le corps de son frère . Il s’assit sur une chaise de la cuisine, il n’avait plus goût à rien, rien ne le tentait, il était là, songeur, triste et choqué par ce meurtre. Il était très affligé par la mort de Francis. Il n’avait que 18 ans et avait déjà perdu pratiquement toute sa famille, il lui restait sa mère, qu’il ne voyait pas souvent et son parrain qui était génial. Il téléphona à sa mère pour lui annoncer la nouvelle tragique. Elle n’eut aucuns sanglot, comme ci ça le lui était égal. Il téléphona ensuite à son parrain qui lui se montra beaucoup plus touché par la mort de son jeune neveux. Une fois sa famille prévenu, il se souvint soudain de la phrase qu’avait prononcé son frère « Je sais tout », mais que savait-il, serais-ce pour ça qu’on l’aurait assassiné? Pleins de questions lui trottait dans la tête si bien qu’il décida d’aller fouiller la chambre de son défunt frère. Il monta les escalier et entra dans la chambre, elle sentait encore le déodorant qu’avait mis Francis en se levant. Ed resta quelques minutes sur le palier, pensif. Puis il se dirigea vers l’étagère commença à feuilleter les livres, tous parlait du même sujet: Les démons. Francis semblait y croire dur comme fer. Il ne trouva rien dans les livres, il ouvrit les tiroirs et les placard de tous les meubles de la chambre avant de passer au bureau Il n’avait jusque là que trouver quelques feuilles manuscrites écrites non pas sur des feuilles mais sur des sortes de parchemins. Tout semblait si bizarre à Ed, qu’il se posait encore plus de questions. Il ouvrit le tiroirs du bureau de son frères et trouva un dossier. Il l’ouvrit et commença à lire les grandes lignes. Ça parlait de démons qui seraient sous couverture humaines et qui auraient des actions quelques peut anarchiques mais il n‘y avait aucun nom, ni allusion à quoi que ce soit, s‘il s‘est fait tuer c‘est parce qu‘il avait des preuves tangible et non des soupesons. Il le reposa et continua sa fouille. Il ne trouva rien d’autre dans le bureau. Il alluma alors l’ordinateur portable. Il trouva quelques dossiers portant le nom de démons, dictateur démoniaquement manipulé, etc.. mais tous étaient protégé par des mots de passes. Ed, qui s’y connaissait assez en informatique réussit à passer les sécurités. Il lut attentivement tout les dossier, qui se ramenaient à environ une centaines de pages A4. Ça parlait de Hitler qui aurait été sous l’emprise de démons, à Jésus qui serait en réalité un ange. Une bonne partie des références historiques étaient expliqués dans ce style là. Il passa sa nuit à lire, étudier et comprendre son frère. Il n’avait pas vu les heures défiler et n’avait pas dormit de la nuit. Il reçut vers huit heure un coup de fil du commissaire qui lui demandait s’il s’était rappeler d’un détail durant la nuit et qui lui demanda s’il devait prévenir la famille et lui donna la date à laquelle il pourra récupérer le corps à la morgue. Il discutèrent un peu de Francis, Ed donna la date exact de naissance de son frère, il n’avait pu lui donner lors de l’entrevue pour le portrait robot.

Cela faisait déjà deux mois que Francis avait été enterré. Aux funérailles, leur mère avait fait l’effort de venir, elle semblait si froide. Ed avait sentit la colère monter contre cette mère qui n’avait jamais été présente à leurs côtés quand ils étaient en besoin. Il la haïssait et ne lui avait pas caché à la sortie de l’enterrement. L’enquête avait été classé comme affaire non résolu, du fait qu’ils n’avaient trouvés aucun indice et que le portrait robot n’avait rien donné. Mais Ed ne pouvait en rester là. Il ne vivait plus que pour se venger de cet homme qui lui avait retiré son frère adoré. Sa douleur n’était pas une faiblesse mais plutôt une force sans limite qu’il mettrait à bien pour venger Francis. Il avait décidé de changer de maisons, la maison familiale lui rappelait trop de souvenir. Il avait acheter un appartement en ville. Il avait déjà commencé à déménager et emménager son mobilier. Il voulait aussi prendre celui de son frère. Il ne restait plus que le bureau, en bazar après la fouilles des tiroirs. Il le souleva et entendit un gros clac.
*Qu’est-ce que j’ai cassé?*
Il déplaça le bureau et se rendit compte qu’il y avait un compartiment secret. Il tira le tiroir par derrière et découvrit un calepin. Il l’ouvrit et le feuilleta. Le calepin était en réalité une sorte de registre avec sur la page de gauche une photo et sur celle de droite le nom, le prénom, l’adresse, l’emploie qui correspondait à la photo. Il semblait que tous soit des démons. Il y en avait plein! Tous habitaient dans la région. Fra,cis avait dû faire des recherches durant quelques années, Ed se reprocha de ne pas l’avoir découvert plutôt, il s’accusait de ne pas avoir été assez attentif à son frère qu’il aimait tant. Il feuilleta le calepin et soudain il vit un homme,son cœur s’accéléra, c’était l’assassin de son frère! Il en était persuadé. Son cœur battait à 100 à l’heure. Il descendit les escaliers en trombe et se rua sur le téléphone. Il téléphona au commissaire, Ed lui raconta qu’il avait retrouvé l’assassin de son frère dans un calepin. Le commissaire lui dit que c’était impossible et lui dit qu’il voulait tellement retrouver le meurtrier qu’il s’inventait des « films ». Ed raccrocha il était fou de rage, il était complètement omnubilé par la vengeance qu’il alla dans l’atelier de son père et ouvrit le placard là ou se trouvait les armes. Ed avait le permis de port d’arme de chacune des trentaines d’armes. Il prit une sorte de Beretta qu’il munit d’un silencieux. Il pris la voiture et roula à toute allure à l’adresse ou résidait le coupable de sa profonde tristesse.
Il se gara et se retrouva face à une maison. Un homme se dirigea vers Ed, il pleuvait ce soir là et pourtant, l’homme ne portait ni ciré ni veste. Il lui dit très calment : « Edward, ce n’est pas le moment »
Ed était abasourdit Comment cet homme pouvait-il connaître son prénom, et comment pouvait-il savoir ce qu’il se préparait à faire. L’homme lui fit signe de le suivre. Il entrèrent tous deux dans la voiture d’Ed.

Je pense que vous vous posez des questions du genre comment je vous connaît, comment je savais que vous allier tuer un démon.
Démon! Comment savez-vous..
Je sais tout sur toi, cela fait maintenant plusieurs moi que je veillait sur ton frère puis ensuite sur toi. Je sais aussi que ce monsieur est l’assassin démonique de votre frère.
Vous êtes aussi un démon?
Non, non, je suis seulement un Ange, dit l’homme sur un ton amusé.
Un ange vous dites! Pourquoi n’avez-vous pas empêcher le meurtre d’avoir lieu? Pourquoi?
J’ai assisté à l’assassinat oui, mais je ne pouvais rien faire, c’était écrit qu’il devait mourir.
Il devait mourir? Mon père aussi devait mourir alors monsieur…
Alphonse, appel moi Alphonse s’il te plait. C’était leur destin de te servir
Me servir? Vous voulez dire qu’ils sont mort pour moi! Vous savez je ne suis pas d’humeur joyeuse!
Non ce n’est en aucune façon comique Edward, votre père et mort, ça vous à fait mûrir bien plus vite et ça vous à fait prendre conscience que la vie est fragile. Et votre frère est mort pour que vous appreniez l’existence des démons et que vous deveniez un fervent combattant de démon.
Et tous ça est écrit? Vous me faites rire! Ce n’est pas possible! Chacun trace son destin, et le miens n’était pas de perdre les êtres qui m’étaient cher!
Le destin n’est pas si aléatoire que vous le pensez. Vos chers ne doivent pas mourir en vain, vous ne devez vous permettre de faire des idiotie comme vous l’auriez fait si je n’étais point intervenu.
Et que voulez vous que je face?
Je souhaite que vous réalisiez que ce ne sont pas des êtres humains! Je souhaite que vous ayez un plan!
Et vous allez m’aider?
Oui bien entendu.


Ils mirent un plan d’action au point en quelques dizaines de minutes. Ed devrait rentrer dans la maison en effraction sans que personne ne l’entendent et qu’ils tuent le démons non pas avec une arme à feux mais avec un Katana que lui avait donné l‘ange. L’arme à feu devait être utilisé au début si le démon était éveillé pour le piéger et lui faire croire que Ed et venu sur un coup de tête ne sachant ce qu’il allait advenir. Le Katana n’était pas d’une grandeur réglementaire, il était de la taille d’un sabre. Mais d’après Alphonse, ce serait amplement suffisant du fait de l’effet de surprise.
Ed pénétra dans la maisons quelques minutes après l’extinctions des lumières. Il fut silencieux lors de son entré. Il monta les escalier et se retrouva face à la chambre dont la porte était ouverte. Il sortit son Beretta silencieux et fit feux à plusieurs reprises. Le démon se leva d’un bon et se dirigea vers Ed, il pris une sorte d’épée qui était accroché au mur. Ed refit feu à plusieurs reprise mais quand il vit le visage du démon de plus près, il était comme tétanisé. Son esprit de vengeance repris le dessus après qu’Ed revit la scène du meurtre de son frère. Ed sortit son Katana qui était dissimulé et frappa le démon de toutes ses forces, il réussit à lui coupé deux doigts grâce à l’effet de surprise provoqué. Le démon fou de rage frappa à son tour Ed qui réussit à esquiver l’attaque. Ils se donnèrent des coups tous esquivés. Après quelques longues minutes Ed ne réussit pas à en esquiver un. L’épée du démons lui sectionna net le bras gauche, il s’écroula, la douleur était si insupportable qu’ils allait s’évanouir lorsque le visage de son frère mort lui revint à l’esprit. Le démon allait l’achever lorsque Ed rattrapa son épée et lui planta en plein dans le torse, il sortit son épée et en redonna un coup. Le démons tomba à la renverse, du sang lui ressortait de la bouche, ses habits agissait en éponge avec le sang, il en était recouvert. Le démon dit d’une voix pratiquement non audible :
« ne… te…croix…pas…vainqueur….tu….n’auras…plus…de…répis….on….me…ven..ge…ra »

[color=darkblue]C’était un avertissement on ne pouvait plus clair. Le corps se désintégra, il ne resta que quelques cendres du meurtrier de son frère. Ed, dans un dernier effort appela Alphonse. Il ne put lui redonner son bras mais réussit à arrêter l’hémorragie. Ed n’était pas effrayé par de telles menaces, il était plutôt serein, il avait enfin venger son frère, il avait perdu un bras mais c’était peut être le pris à payer d’une telle vengeance. Il repris sa voiture et alla à l’hôpital pour se faire examiner, Alphonse l’accompagna. Les docteurs lui demandèrent comment il avait perdu un bras, il leurs répondirent qu’il l’avait perdu un an auparavant dans une machine là où il avait travaillé. Ils ne firent aucunes recherche de dossier grâce au talent de persuasion de l’ange. Il lui proposèrent de placer un bras mécanique, un des dernier model qui répondait pratiquement aussi bien qu’un vrai bras. Il lui posèrent dans la semaines d’après. Ed revivait après ces derniers mois de souffrances. Dans un désir d’éradiquer les démons, il s’allia aux anges pour leur faire payer leur tentatives d’invasion de la Terre ainsi que le meurtre de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Katzenberg
Vampyr, Chef des Fils de Sang


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 20/08/2006


Niveau:
Edward Velerick Left_bar_bleue30/30Edward Velerick Empty_bar_bleue  (30/30)

Edward Velerick Empty
MessageSujet: Re: Edward Velerick   Edward Velerick Icon_minitimeJeu 24 Aoû - 23:54

Bravo

Je n'ai que sa a dire (j'ai pas l'esprit critique).
Je pense qu'on a là un bon rolliste.

_________________
Edward Velerick Apocalypsecopieay7
Revenir en haut Aller en bas
Fusion
Le Dragon du site


Nombre de messages : 106
Age : 30
Localisation : De Vertes Forêts
Race : Dragonnoïde
Date d'inscription : 10/06/2006


Niveau:
Edward Velerick Left_bar_bleue30/30Edward Velerick Empty_bar_bleue  (30/30)

Edward Velerick Empty
MessageSujet: Re: Edward Velerick   Edward Velerick Icon_minitimeVen 25 Aoû - 0:18

j'aprouve

fiche validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Edward Velerick Empty
MessageSujet: Re: Edward Velerick   Edward Velerick Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Velerick
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse :: BG :: Présentation des personnages :: Fiches Validées-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser